Formation en Biologie Végétale

Home > Module 2 - Les Angiospermes > Organes Végétatifs > Tiges & Bourgeons > Bourgeons et croissance d'une tige

c. Bourgeons et croissance d'une tige

1. Types et positions des bourgeons

Les bourgeons assurent la croissance de la plante et permettent la ramification des tiges. Le bourgeon terminal est situé à l'extrémité de la tige et les bourgeons axillaires sont situés à l'aisselle des feuilles (Figure II.1.4).



Figure II.1.4 - Extrémité d'une tige de hêtre



Il n'y a généralement qu'un bourgeon axillaire par feuille mais exceptionnellement quelques espèces peuvent présenter des bourgeons axillaires à l'aisselle de la même feuille (bourgeons axillaires multiples). C'est le cas par exemple du caféier (Figure II.1.5 et Photo II.1.1).

Bourgeons sériés
Figure II.1.5 - Bourgeons sériés du caféier

 
A l'aisselle de la feuille (F, pétiole visible en bas de l'image), un premier bourgeon a développé un axe (B1). Entre l'insertion de cet axe et la base du pétiole, un des bourgeons sériés du caféier débourre (B2).

Photo II.1.1
Bourgeons axillaires multiples chez le caféier.
 

 

Finalement, certains bourgeons se différencient à partir du tissu vivant de la plante à un endroit non préprogrammé à la suite de traumatismes (tels que la taille). Il s'agit de bourgeons "adventifs". C'est le cas par exemple pour les drageons du peuplier.

Au niveau des tiges herbacées, il n'est pas évident de préciser où s'arrête la tige et où commence le bourgeon terminal. Les espèces herbacées portent généralement des bourgeons nus, c'est-à-dire dépourvus d'écailles.
Par contre, chez de nombreuses espèces vivaces (arbres, arbustes), la délimitation est plus nette et les bourgeons sont recouverts d'écailles coriaces (bourgeons écailleux) lorsqu'ils sont dormants. Ce sont en fait des feuilles modifiées qui jouent principalement un rôle de protection du point végétatif et qui empêchent la dessication en hiver des tissus embryonnaires des ébauches foliaires.


2. Croissance d'une tige

La croissance d'une pousse ligneuse peut se faire exclusivement à partir du bourgeon terminal et engendrer une tige "monopodiale" comme chez le chêne, le hêtre ou l'épicéa.


Figure II.1.6 - Bourgeon d'épicéa

Chez d'autres espèces, le bourgeon terminal se flétrit et meurt durant la phase de repos végétatif et la croissance est alors assurée par le bourgeon axillaire de la feuille située juste sous l'ancien bourgeon terminal. Le bourgeon axillaire produit une "ramification" qui se redresse dans le prolongement de la pousse de l'année précédente. La tige est construite à partir d'une succession de pousses annuelles provenant de bourgeons différents comme par exemple chez le charme ou le tilleul. On parle de croissance "sympodiale".
Dans certains cas, comme par exemple pour le lilas, la mort du bourgeon terminal entraîne le débourrement de deux bourgeons axillaires et donc le développement de deux tiges simultanément.


Figure II.1.7 - Tige sympodiale du lilas avec débourrement de 2 bourgeons axillaires simultanément





Vidéo II.1.1 : Croissance monopodiale et sympodiale chez le cotonnier


La croissance peut se faire verticalement ; on dit que la croissance est orthotrope. Lorsque cette croissance est oblique, on parle de croissance plagiotrope. La tige principale du chêne ou tronc à une croissance normalement orthotrope, par contre les rameaux ont une croissance plagiotrope.

Le cas du cacaoyer est intéressant pour illustrer ces différentes notions :


Vidéo II.1.2 - Axe orthotrope et plagiotrope, croissance monopodiale et sympodiale : le cas du cacaoyer (Theobroma cacao)




3. Plantes annuelles, bisannuelles et pérennes

En fonction de l'activité méristématique, différentes plantes peuvent être distinguées.

- Annuelles : l'activité du méristème apical est déterminée, la croissance végétative est finie après la transition florale et l'ensemble du cycle (de la germination de la graine à la production de graines) se fait en une saison de végétation.

- Bisannuelles : l'activité du méristème apical est déterminée, la croissance végétative s'effectue la première saison de végétation, la transition florale a lieu pendant la phase de repos végétatif et la reproduction la saison suivante.

- Pérennes ou vivaces : l'activité du méristème apical est indéterminée, la croissance végétative est "infinie". Seuls certains méristèmes axillaires subissent la transition florale.



d. Caractères morphologiques d'une tige aérienne >>